Qu'est ce que ça coûte de ne pas gérer ses EPI ?

Grâce à mon métier, il m’arrive de donner des conférences concernant la gestion des EPI. Après ces conférences, ont généralement lieu des échanges avec l’auditoire. C’est dans ces moments-là que je réalise pourquoi les entreprises sont réticentes à gérer leurs EPI. Il y a deux raisons à cela :

  • Le manque de connaissance : une des raisons pour laquelle j’écris ces articles
  • Le manque de ressources et de moyens : vous le savez, je vous l’ai déjà dit, l’obligation réglementaire des EPI prend du temps.

Cependant, à chaque réticence de leur part je leur répond par une question : Qu’est ce que ça vous coûte de ne pas gérer vos EPI ?

C’est une question basique, mais vous êtes peu nombreux à en connaître la réponse exacte. Je vais donc y répondre par le biais de ce nouvel article. Je sais bien que ce n’est pas un sujet des plus passionnants, mais croyez-moi, il est vraiment primordial de connaître la réponse à cette question.

Les risques concernant la sécurité :

Le titre aurait tout aussi bien pu être : la vie de vos salariés. C’est un des points le plus important.

La réglementation mise en place concernant la gestion des EPI est imposée parce qu’elle a pour objectif d’assurer la SÉCURITÉ de vos salariés et de leur SAUVER la vie.

Par exemple, lorsque vos salariés utilisent des EPI de travaux en hauteur, c’est pour se protéger contre les chutes. Lorsqu’ils utilisent des EPI respiratoires, c’est pour éviter d’inhaler des gaz ou des particules nocives. Tous ces risques sont réels et dangereux pour leur santé, pouvant même aller jusqu’à la mort. Je dramatise peut-être un peu trop, mais je trouve très important de vous rappeler les faits ! Contrôler, suivre et consigner les EPI sur un registre de SÉCURITÉ est vraiment important pour protéger la vie de vos salariés.

Les amendes liées à l’accident ou aux inspections :

Sachez que même en gérant vos EPI correctement, un accident peut arriver. On n’est jamais vraiment à l’abri. Cependant, si vous ne gérez pas vos EPI comme il faut ou que vous ne les gérez pas du tout, l’entreprise risque des amendes qui peuvent aller jusqu’à 3 750 euros. Notez qu’il s’agit d’amendes par salarié et par infraction.

Attention, ce montant est à revoir, en effet, au premier juillet 2016 (Ord. n°2016-413 du 7 avril 2016, art-2-XIV) l'amende sera de 10 000 euros.

Prenons un exemple : dans une entreprise de vitrerie :

  • 80 salariés dans l’entreprise, dont 10, qui travaillent en hauteur.
  • Le gérant est peu soucieux de sa gestion d’EPI et du suivi réglementaire de ceux-ci.
  • Cela fait 7 ans que cette entreprise a le même fonctionnement et ne rencontre aucun problème spécifique.
  • Le 2 juillet 2016, une inspection a lieu et quelques EPI des 10 salariés sont "non conforme" .
    • 10 salariés = 10 x 10 000 € d’amende
    • Soit un total de 100 000 € d’amende pour ce gérant.

Les frais indirects :

Des études ont démontré que les coûts les plus conséquents n’étaient pas les amendes. D’ailleurs, elles sont souvent minimes par rapport à la gravité de l’accident.

On estime les frais indirects occasionnés par un accident de travail 4 à 5 fois plus cher qu’une amende.

  • Les frais indirects, c’est quoi ?
  • Les arrêts de production lors de l’accident et de l’enquête
  • La mauvaise image de l’entreprise
  • Les frais d’avocats,
  • Les prud’hommes

Si je reprends mon exemple ci-dessus, l’accident a coûté plus de 500 000 euros à l’entreprise.

Les dirigeants et le risque pénal :

En cas d’accident, la responsabilité des dirigeants est évidemment mise en jeu. En effet, c’est à eux de tout mettre en œuvre pour assurer la SÉCURITÉ de leurs salariés. C’est la raison pour laquelle, en cas d’accident, ce sont les dirigeants et toute la chaîne hiérarchique qui peuvent être poursuivis en pénal. On a déjà pu voir des dirigeants être condamnés à de la prison ferme, mais dans ces cas là, il s’agit de récidivistes ou de très graves erreurs.

Mon article est peut-être trop brut, trop négatif, exagéré… si vous voulez. Cependant, ce sont des faits bien réels. Tous les risques énoncés ici sont vrais, ce sont des faits, vous encourez vraiment ce genre de risques lorsque vous ne gérez pas, ou pas correctement vos EPI.

 

Je conçois que mettre en place une gestion correcte des EPI à un coût. Mais soyez assuré qu’il est minime lorsqu’il s’agit de sauver un de vos salariés, votre entreprise et même vous. Je pense avoir clairement expliqué les conséquences humaines et financières que cela peut engendrer.

Je le dis assez souvent dans mes articles, la société évolue, et le marché de la gestion des EPI aussi, vous n’êtes plus seul, des outils sont développés pour vous aider et vous accompagner dans cette tâche quotidienne et pleine de responsabilités. C’est l’une des raisons pour laquelle j’ai développé OpenSafe(pro). Pour aider les dirigeants et les accompagner dans la gestion de leurs EPI, pour vous aider à gérer vos EPI et même à mieux maîtriser votre budget.

 

 

Et vous, assurez-vous une gestion correcte de vos EPI au quotidien ? Si non, pourquoi ? Avez-vous pris conscience des risques ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.