Les 3 catégories d'EPI

Je vais vous expliquer dans cette vidéo la différence entre les 3 catégories d'EPI avec quelques exemples et ce que cela implique pour votre gestion des EPI.

Le fait de connaître ces catégories vous permettra de savoir quels sont les EPI à gérer en priorité pour la sécurité de vos collaborateurs.
Il faut savoir que les catégories correspondent à la gravité des risques encourus.

Commençons avec la 1ère catégorie

Les risques de cette catégorie sont les agressions superficielles qu'elles soient mécaniques, physiques ou chimiques.
Les  EPI de cette catégorie doivent également vous protéger contre les petits chocs ou vibrations n'affectant pas les parties vitales du corps et non susceptibles de provoquer des lésions irréversibles. Ces EPI doivent également vous protéger contre les rayonnements solaires.
On retrouve dans cette catégorie par exemple les chaussures de sécurité, les sabots, les casques anti-heurts, les bouchons d'oreilles ou encore les lunettes de soleil.

Passons maintenant à la seconde catégorie.

Les EPI de cette catégorie doivent protéger contre les agressions graves qu'elles soient mécaniques, physiques ou chimiques.

Ces EPI doivent également vous protéger contre les chocs affectant les parties vitales du corps et susceptibles de provoquer des lésions irréversibles.

Il s'agit par exemple de visières de protection, de casques, de gilets de sauvetage, de masques ou encore par exemple d'appareils respiratoires.
Je sais qu'à l'heure actuelle une révision de la directive européenne est en cours concernant ces différents EPI et notamment sur le changement de catégorie de certains types d'EPI. Par exemple ce sera certainement le cas pour les gilets de sauvetage qui passeront en catégorie 3.

Terminons avec la troisième catégorie.

Les EPI de cette  catégorie doivent protéger contre les dangers mortels.

On retrouve par exemple, les harnais, les cordes, les mousquetons, les anti-chutes, etc..

Alors maintenant qu'impliquent ces catégories pour votre gestion des EPI ? La législation demande à chaque employeur de définir les EPI à gérer en fonction du type d'activité de l'entreprise.
Par expérience et par rapport au constat que j'ai fait dans les entreprises avec lesquelles je travaille, je vous conseille fortement de gérer tous les EPI de catégorie 2 et 3. Vous devez vous assurer que tous ces EPI sont en bon état et protègent suffisamment vos collaborateurs.
Je reviendrai justement dans une prochaine vidéo sur le choix des EPI à gérer.

Dans cette vidéo, vous avez pu découvrir les 3 catégories d'EPI. Je vous ai également fortement conseillé de gérer tous les EPI des catégories 2 et 3.

Cliquez maintenant sur le bouton en haut à droite de cette vidéo pour vous abonner à ma chaine youtube. Cela vous permettra de recevoir directement les prochaines vidéos pour vous aider à bien gérer vos EPI.

Je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo pour vous aider à gérer efficacement vos EPI.

Dites-moi dans les commentaires juste en dessous dans quelles catégories se trouvent vos EPI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 commentaires

  1. CHAPUT Anthony dit :

    Bonjour,

    Pouvez vous me dire de quand date votre article, car actuellement dans l'entreprise ou je suis les gilets de flottaison sont en catégorie 3.

    Cordialement

    1. Ronald dit :

      Bonjour Anthony,

      Cet article a été écrit en mars 2013. Je vous confirme que les gilets de sauvetage sont bien de catégorie 2. Par contre je suis d'accord avec vous qu'ils devraient être déclarés en catégorie 3.
      Je pense que c'est pour cela que la commission européenne veut réviser la directive sur les EPI. Cette révision de la directive est prévue pour fin 2014, début 2015.

      Comme je l'explique dans l'article, je vous recommande de gérer vos gilets comme s'ils s'agissaient d'EPI de catégorie 3.

      Avez-vous déjà commencé à gérer ces gilets ? Si oui, comment avez-vous fait ?

      Ronald

      1. CHAPUT Anthony dit :

        Actuellement les gilets sont considérer comme des EPI de catégorie 3 à la CNR, c'est le fabricant (CERTEC) qui vient les verifier une fois part an, cette vérification annuel se déroule en deux fois pour éviter de ne plus avoir de gilet en service.

  2. […] Vous pouvez retrouver en détail les différentes catégories dans un article que j'ai déjà écrit : Les 3 catégories d'EPI. […]

  3. […] EPI de catégorie 3 (respiratoire, hauteur, chimique ...) […]

  4. HORACE dit :

    Les EPI que nous remettons à nos intérimaires sont les suivants : casques, bleus de travail et chaussures de sécurité.
    Notre problématique en ce moment est que nous aimerions avoir un document EXCEL nous permettant une meilleure gestion des EPI confiés aux TT