Peut-on laisser la responsabilité de la gestion des EPI aux salariés ?

Lors d’une conférence sur la gestion des EPI que j’animais, j’ai eu une remarque :

« Chez nous, on ne vérifie pas quand nos casques sont périmés. Ce sont nos salariés qui doivent regarder sur leur propre casque la date de péremption pour savoir s’il est périmé ».

Cette remarque m’a littéralement scotché. C’est pourquoi, dans cet article, je vais m’attarder sur cette remarque et plus encore je vais vous expliquer en quoi ce genre d’action est dangereuse pour vos salariés et pour votre entreprise.

Pourquoi cela arrive-t-il ?

Lorsqu’on a beaucoup d’EPI à suivre, à gérer et contrôler, et peu de temps et de moyens pour le faire, il est facile de vouloir se décharger en laissant cette responsabilité aux salariés.

Avec les casques par exemple, c’est d’autant plus simple que les dates de péremption sont gravées à l’intérieur du casque.

La réglementation

Je vais simplement vous citer l’article en lien, que je trouve très clair et assez explicite sur le sujet.

Article R4323-95 du Code du travail :
« Les équipements de protection individuelle et les vêtements de travail mentionnés à l’article R. 4321-4 sont fournis gratuitement par l’employeur qui assure leur bon fonctionnement et leur maintien dans un état hygiénique Satisfaisant par les entretiens, réparations et remplacements nécessaires.»

Les conséquences

Oui, les casques de chantier contiennent des dates de péremption. Oui, vous pouvez demander à vos salariés de regarder ces dates avant chaque utilisation.

Par contre, vous avez l’obligation :

  • de suivre vos EPI,
  • de savoir quand ils doivent être contrôlés,
  • de les mettre aux rebuts lorsqu'ils sont périmés.

Il est vrai que si vous avez 3 000 casques à suivre, ça devient vite compliqué. Mais il existe des solutions, des moyens et des outils que vous pouvez intégrer à votre organisation. Comme une personne qui aurait pour vocation unique de suivre les EPI ou alors un logiciel spécialisé qui vous assistera pour simplifier la gestion de vos EPI.

 

Ces actions sont la base de la gestion et du suivi réglementaire des EPI. Si vous ne le faites pas, vous mettez clairement la vie de votre salarié en danger et prenez de grands risques pour vous et votre entreprise. C’est votre responsabilité, il ne faut pas l’oublier.

 

Et vous, laissez-vous la responsabilité de la gestion des EPI à vos salariés ? Cet article vous a-t-il fait prendre conscience des risques ? Comment comptez-vous remédier à cela ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Panneau-de-chantier-article
Pourquoi faut-il affecter des EPI à vos salariés ?

Vous vous êtes surement déjà demandé s'il était vraiment utile d'affecter des EPI à vos salariés. Si cela n'était pas...

Fermer